The Global Digital Public Library Network : une utopie ?

A lire sur le site ZDNet, cet excellent article (en anglais) signé par Bill Kallman : The Case for a Global Digital Public Library Network Policy.

The case for a Global Digital Public Library Network policy, par Bill Kallman

The case for a Global Digital Public Library Network policy, par Bill Kallman

Cette prise de position a le mérite de proposer une forme de "3ème voie" pour favoriser un accès global à la connaissance et au savoir sur Internet. L’auteur dénonce en premier lieu la situation actuelle, dans laquelle la rigidité des règles du droit d’auteur condamne à l’illégalité les nouvelles formes de diffusion des œuvres et entraîne les législateurs dans un engrenage répressif inefficace et dangereux (une véritable guerre des copyright, qui ne profite à personne et certainement pas aux créateurs). Mais il en appelle également à une intervention des pouvoirs publics pour éviter que les grandes firmes privées (type Google, Amazon, Apple ou autre) soient les seules à construire la future bibliothèque numérique globale, en alternant contentieux et accords avec les titulaires de droits.

Pour dépasser cette opposition, Bill Kallman propose la création d’un Global Digital Public Library Network, dont l’avènement nécessite avant tout une refonte profonde des règles de la propriété intellectuelle.

Legacy copyright is dysfunctional in the Web era because it struggles to create artificial scarcity alongside a digital public library. Despite the efforts at control, all content flows freely. It should — because the digital library is good for humanity.

Pour l’auteur, et c’est là à mon sens le pont le plus intéressant de l’article, cette Bibliothèque Numérique Publique Globale existe déjà, au moins potentiellement, à l’intersection entre le réseau des bibliothèques physiques – the public library system – (qui rassemblent toutes les œuvres sous format analogique) et la bibliothèque numérique publique émergente.

The physical public library system and the emerging digital public library should be understood to be part of a global digital public library network, or GDPLN ("good plan") — an open network that allows interoperability of all global DPLs.

[...] Today a de facto digital public library exists but copyright has not been rebalanced to embrace it. Our physical public libraries may legally have all content under copyright law but our digital public library may not. This is the root of the fundamental policy gap that is leading to the disruption of the content industries.

Rebalancing copyright can establish a thoughtful digital public library network policy, end the failed war on digital piracy, adequately compensate creative artists – from journalists and authors to musicians and movie makers – for their works, and legitimize today’s de facto behavior of freely sharing content – under copyright or not – across the Web.

D’une certaine manière, l’absence de consécration légale joue à la fois comme un effet retardateur, mais aussi comme un puissant obstacle épistémologique qui nous empêche de voir que la solution au problème de la diffusion totale de la connaissance n’est peut-être pas si éloignée … Et l’on sent bien que cette solution tourne autour d’une forme de licence globale (la condition de possibilité juridique de la Bibliothèque Globale ?) conjuguée avec un encadrement public de l’effort de numérisation, au sein duquel les bibliothèques ont un rôle important à jouer.

Et l’auteur justement de terminer par 9 propositions concrètes pour donner du corps à l’utopie (pas de solutions miracle, mais des pistes intéressantes).

Cet article a été écrit par un américain, mais quelque part on peut se demander si l’Europe n’est pas mieux armée pour faire de cette utopie une réalité. L’initiative I2010 Digital Libraries de la Commission européenne pourrait par exemple servir  une telle ambition.

Mais je suis certainement un utopiste et un rêveur …

À propos de Lionel Maurel (Calimaq)

Ce blog est tenu par : Calimaq - aka Lionel Maurel Juriste & Bibliothécaire. Contact : calimaq at gmail point com
Cette entrée a été publiée dans Bibliothèques, musées et autres établissemerents culturels, Penser le droit d'auteur autrement ..., Quel Droit pour le Web 2.0 ?, Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.

3 réponses à The Global Digital Public Library Network : une utopie ?

  1. Pingback: Droit de prêt et licence globale : faux amis, vrai débat « :: S.I.Lex ::

  2. Bill Kallman dit :

    Thank you for commenting on my blog. I’m happy to field questions about the concepts advanced in the blog.

    Bill

  3. Pingback: Métier (25/05/09) « pintiniblog

Laisser un commentaire - attention en laissant un commentaire sur ce blog, vous acceptez définitivement qu'il soit placé sous la licence CC0.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s