S.I.Lex fait peau neuve !

Monarch_C

Première mue pour S.I.Lex !

Comme vous l’aurez remarqué, j’ai décidé de changer le thème du blog, mais pas seulement pour des raisons esthétiques.

En effet, depuis quelques temps, je sentais un décalage entre le contenu des billets que je postais et la teneur de la veille que j’effectue et des parcours que j’emprunte sur Internet.

Etant donné que les billets que je publie sur S.I.Lex sont assez longs en général, je n’avais pas le temps d’écrire sur tout ce qui me semblait important et j’avais la sensation désagréable de "passer à côté" de pas mal de choses. Certes, je stocke tous ces éléments grâce à un compte Delicious, qui me sert de "mémoire numérique", mais j’aurais également voulu pouvoir glisser vers une logique d’annotation rapide de mes lectures en ligne ou apporter des compléments sur certains billets, en fonction des nouvelles évolutions et des découvertes sur la Toile. Les commentaires des lecteurs sur les billets apportent aussi beaucoup et me donnent aussi souvent envie d’apporter des compléments ou de nuancer certains billets.

Bref, il me fallait un outil plus souple et plus concis que le blog en lui-même. Depuis quelques semaines, j’ai ouvert un compte sur Twitter et j’avoue que j’ai été bluffé par cet outil, qui permet justement à la fois de repérer beaucoup d’informations (et notamment en matière juridique) et de la rediriger vers d’autres utilisateurs, tout en offrant un cadre de discussion. Mais la limite des 140 caractères de Twitter est un peu trop drastique parfois !

Après bien des tentatives et des désappointements, j’ai fini par trouver un outil intermédiaire, entre le signets, le blog et Twitter, qui convient à ce que je veux faire : Tumblr.Il s’agit d’un petit outil de blog rapide, sans limite de taille, qui permet à la fois de poster des billets, des liens, des citations, des images, des vidéos, de manière très souple et rapide (notamment grâce à un bouton que l’on peut insérer dans sa barre d’outils).

Du coup, j’ai ouvert un profil que j’ai appelé Les Eclats de S.I.Lex, et que je destinerai à la rédaction de brèves d’actualités et au signalement

Tumblr : un outil épatant d'annotations et de commentaire en ligne

Tumblr : un outil épatant d'annotations et de commentaire en ligne

de ressources trouvées sur Internet. Vous retrouverez ces informations "à la volée" à droite des billets de S.I.Lex, récupérées grâce à un fil RSS. Sur le blog S.I.Lex en lui-même, je continuerai à poster des billets de fond et d’analyse. Par ailleurs, les Eclats de S.I.Lex sont automatiquement renvoyés sur Twitter (tout est dans tout et réciproquement !). Pour vous abonner au fil RSS des Eclats de S.I.Lex, c’est ici.

Je dois dire que cette évolution doit beaucoup à la lecture de ce billet du Taiseux Bavard (Daniel Bourrion) sur la notion de sédimentation (voir aussi cette présentation). La veille, l’écriture, la réflexion, le débat sur Internet se construisent par étapes, dans un processus d’enrichissements et d’apports successifs. Les billets de blog sont une étape importante, celle de la précipitation des composés volatils que l’on a pu glaner ici ou là, mais les étapes en amont (recherche, collecte, annotations) et en aval (mises à jour, discussions, réutilisation des contenus) n’en sont pas moins intéressants. La lecture des blogs m’apportent personnellement beaucoup, mais j’apprécie tout particulièrement les personnes qui acceptent de "soulever le capot de la machine" et de donner à voir leurs sources dans des Univers Netvibes, leurs parcours dans Delicious, leurs réactions à chaud dans Diigo … etc (je vous conseille à ce sujet de visiter le blog de Richard Peirano/Jadla Relation, Transformation, Partage, et tout les éléments qui gravitent autour).

Mon activité d’écriture principale reste sur S.I.Lex, mais vous pouvez également ailleurs retrouver d’autres strates sédimentaires :

  • Sur Netvibes : Univers de veille, qui est devenu pour moi un outil de travail quotidien et la source à laquele je puise quasiment toutes mes informations.
  • Sur Delicious : mes parcours et ma mémoire, résultats du travail de sélection, avec un premier stade de traitement réalisé par le biais du classement et de l’indexation par tags
  • Sur Tumblr (Les Eclats de S.I.Lex) : Annotations, réactions, mises en exergue et premier niveau d’analyse au plus près de l’actualité, mise à jour des billets publiés sur S.I.Lex
  • Sur WordPress (blog S.I.Lex) : L’espace d’analyse, de réflexion et de discussion grâce aux commentaires des billets.
  • Sur Twitter : pour engager ou prolonger la discussion, pour récupérer des éléments de veille …
  • Sur Babelio : une sélection d’ouvrages sur le droit d ‘auteur,  le droit de l’information et d’internet, le droit de la culture.

C’est un peu "kaléidoscopique", mais grâce à Tumblr, je pense avoir trouvé un dispositif satisfaisant.

Si vous aussi, vous avez rencontré les mêmes difficultés pour organiser votre activité sur Internet, les commentaires vous sont bien sûr ouverts, et je serais très curieux de savoir comment vous avez trouvé une solution.

A mon avis, ce qui vaut à titre individuel vaut aussi pour les institutions, et s’il y a beaucoup de bibliothèques qui ont un blog aujourd’hui, on trouve peu d’établissements qui déclinent ainsi les facettes de leurs activités numériques et qui "donnent à voir" la sédimentation progressive de leur travail.

Peut-être une piste à creuser ?

À propos de Lionel Maurel (Calimaq)

Ce blog est tenu par : Calimaq - aka Lionel Maurel Juriste & Bibliothécaire. Contact : calimaq at gmail point com
Cette entrée, publiée dans Les évolutions de S.I.Lex, est taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

12 réponses à S.I.Lex fait peau neuve !

  1. dbourrion dit :

    Très intéressant ce nouveau S.I.Lex (mais vraiment, tu délires, je n’y suis pour rien – inutile de me flatter, je ne te dirai pas qui a tué JFK :-) )

  2. dbourrion dit :

    Plus sérieusement, à propos du billet et de la présentation que tu pointes : ces "réflexions" seront exposées dans prochain n° du BBF (le n°4 je crois) => exemple in vivo de sédimentation depuis Twitter au papier en passant par blog et présentation.

  3. dbourrion dit :

    Et enfin, sur ça "C’est un peu “kaléidoscopique" j’ai un vague souvenir de Proust disant que nous ne sommes que le kaléidoscope que nous montrons aux autres alors…

    • calimaq dit :

      Comme tu es modeste ! Mais si,, je t’assure … la lecture de ton billet sur les "sédiments" avait provoqué chez moi un vrai déclic ! Comme beaucoup, j’éparpillais déjà depuis longtemps des traces et des fragments un peu partout sur la Toile, et je me suis dit à ce moment qu’il me fallait trouver un moyen de rassembler tout ça, pour montrer le "work in progress". Dans l’univers analogique, c’est e produit fini qui était principalement valorisé (articles, livres ..) ; un des gros changements de l’environnement numérique, c’est que chaque étape possède une valeur et un intérêt propre, du plus fragmentaire au plus élaboré … et que rien n’est jamais fini !

      Il me tarde de pouvoir lire ton article dans le BBF pour voir comment tu développes la notion. C’est de toute façon une très belle démonstration par l’exemple de ce que tu avances.

      Le phénomène de sédimentation induit par les nouveaux outils du web touche la veille, l’information, l’expression et la création, mais aussi la production scientifique. j’étais la semaine dernière au congrès de LIBER à Toulouse et l’un des sujets récurrents était le développement de l’E-Science, à savoir la manière dont l’activité de recherche migre en partie vers des réseaux sociaux de chercheurs. Avec en filigrane la question de savoir comment les bibliothèques peuvent accompagner et participer à ce changement qui pour l’instant émerge en dehors d’elles …

      Au nombre des influences qui m’ont conduit à modifier le blog, je citerais aussi un article magistral d’Alain Giffard "Des lectures industrielles", dans l’ouvrage collectif "Pour en finir avec la mécroissance".

      Une analyse très pénétrante de la "lecture numérique" qui part de la notion de technique de soi introduite par Michel Foucault. Car les outils numériques (blogs, signets, tags, réseaux sociaux, plateformes de partage …) sont bien de cet ordre : des techniques de soi, qui permettent de gérer sa mémoire, sa réflexion, ses intérêts, son image, ses relations …

      C’est à ce niveau que je vois l’apport fondamental de la lecture numérique par rapport à la lecture papier. L’objet-livre est aussi un outil de technique de soi, mais les formes numériques de lecture et d’écriture le devancent très largement sur ce point.

  4. dbourrion dit :

    Dans le BBF, juste évoquée, l’idée, l’article n’est pas là-dessus. Mais c’est bien une démo par l’exemple.

  5. jadlat dit :

    merci pour la ref et merci pour le commentaire. ça fait un moment que je voulais faire un billet là-dessus et bien au moins ça c’est fait, on passe à autre chose.

    • calimaq dit :

      Tant que j’y suis, je voulais vous poser une question : Comment faites-vous pour intégrer dans les colonnes de votre blog les brèves que vous publiez avec Blog-it ? J’ai hésité longuement entre Blog-it et Tumblr qui ont tous les deux des avantages et des inconvénients.

      Mais le morceau de code html que j’ai récupéré sur Blog-it n’a rien donné sous forme de widget dans WordPress. Avez-vous un blog WordPress "Spécial", qui accepte ce type de widgets ? J’ai déjà eu en effet pas mal de difficultés pour intégrer des widgets extérieurs dans WordPress.

      Mais je confesse que ma connaissance du html est des plus sommaires… Finalement n’arrivant à rien avec le html, je me suis résolu à récupérer un simple fil RSS en provenance de Tumblr, mais ce n’est pas exactement ce que j’avais en tête.

      Merci d’avance et désolé pour cette réponse Hot-Line !

  6. jadlat dit :

    Perso, j’ai installé mon propre moteur wordpress. Donc je n’utilise pas la plateforme wordpress. Je ne sais pas si ça joue sur le problème mais c’est ma situation.
    Ensuite il faut que les thèmes utilisés soient widgétisable. Et comment on voit ça avant, euh, j’en sais trop rien mais je crois qu’ils le sont tous désormais (j’ai pas une grande connaissance du html non plus – je suis surtout un bidouilleur)
    Ensuite j’ai pas non plus la dernière version, mais chez moi, je vais dans le menu design et là, j’ai un menu widget sur lequel je vais. Il me propose des widgets par défaut (et j’en ai aussi installé par la suite).
    J’utilise le widget "text" et je copie colle le code
    Après en ce qui concerne blog it, j’ai quelques paramétrages sur lesquels je peux agir. J’ai aussi fait lamême chose avec tumblr mais je suis moins fana de cet outils
    tenez moi au courant !

  7. jadlat dit :

    le script de blogit express

    je l’avais fait aussi avec tumblr mais j’ai du l’enlever dernièrement – il est accessible assez facilement je crois

  8. jadlat dit :

    ah mince, je suis bête, le commentaire a pris le script comme un script -
    je le réécris en enlevant un "/script>

  9. Ping : Sous le capot ! retour sur ce portfolio | Relation, transformation, partage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s