« Rien n’est à nous ! » : Grandeur et misère du domaine public volontaire

« Rien n’est à nous« , c’est le titre de ce court poème écrit par Henri-Frédéric Amiel en 1880 et paru dans le recueil « Jour à jour, poésies intimes » : Ces quelques vers pourraient paraître anodins, mais ils font écho à des questions fondamentales, comme celle de l’originalité, véritable clé de voûte de l’édifice du droit d’auteur, … Lire la suite « Rien n’est à nous ! » : Grandeur et misère du domaine public volontaire